NEUROBIOLOGIE ET AUTISME

Dernière mise à jour : 2 juil. 2021

On a longtemps considéré que l’autisme de l’enfant, caractérisé par un isolement, des difficultés de communication et des réactions bizarres à l’environnement, pouvait être dû à des erreurs conscientes ou inconscientes de la mère. En fait, des enquêtes épidémiologiques, des recherches neurobiologiques portant notamment sur l’association de syndromes autistiques à des maladies connues (génétiques et/ou métaboliques), et des études cliniques sur les signes très précoces suggèrent que l’autisme serait lié à un trouble du développement du système nerveux. Les moyens actuels d’exploration (imagerie cérébrale, étude du métabolisme des neurotransmetteurs, études génétiques) ont permis de mettre en évidence des anomalies très diverses. Ces résultats préliminaires n’ont pour le moment pas de conséquence thérapeutique ; en revanche, les données portant sur la physiologie cérébrale permettent d’orienter les « thérapeutiques d’échange et de développement », psychothérapies éducatives qui contribuent à l’amélioration de ces enfants

1996_6-7_715.pdf (inserm.fr)

J'ai partagé ce lien car très intéressant , je ne valide pas personnellement la thérapie de la pataugeoire .

101 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout