• APPROCHE GLOBALE AUTISME

RYAD TAMOUZA, MARION LEBOYER Polymorphisme HLA dans L'Autisme Régressif Et non Régressif.

Mis à jour : janv. 12

Les troubles du spectre autistique (TSA) comprennent des affections neurodéveloppementales hétérogènes avec apparition des symptômes, généralement pendant la petite enfance. Cependant, environ 10% à 30% des cas affectés subissent une perte de compétences linguistiques et sociales vers 18-30 mois, appelée autisme régressif. Dans ce sous-groupe de régression, il a été proposé que les dysfonctionnements immunitaires, notamment l'inflammation et l'auto-immunité, soient des facteurs de risque. Etant donné l'implication du système des antigènes d'histocompatibilité humaine (HLA) dans divers aspects des réponses immunitaires, y compris l'auto-immunité, et dans les TSA, nous étudions ici la distribution des haplotypes HLA de classe I et de classe II chez 131 enfants atteints de TSA selon les critères DSM-IV. avec et sans régression. Nous avons constaté que 62 des 98 patients atteints de TSA non régressifs portaient le sous-haplotype HLA-DPA1 * 01-DPB1 * 04, par rapport à 14 des 33 patients avec régression (respectivement 63% et 43%, Pc = 0,02), ce qui suggère que cet haplotype HLA peut exercer un effet protecteur contre la régression. De même, le HLA-DPA1 * 01-DPB1 * 04 s'est également avéré mieux représenté chez les témoins en bonne santé que chez les patients atteints de troubles auto-immuns non psychiatriques courants. Globalement, nos résultats suggèrent une possible implication du polymorphisme HLA dans le contexte des TSA régressifs.


Les auteurs


Tamouza R1, Fernell E, Eriksson MA, Anderlid BM, Manier C, Mariaselvam CM, Boukouaci W, Leboyer M,Gillberg C.


https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31593375

© 2019 by Approche globale de l'autisme

Ce site a pour vocation de diffuser des informations et ne saurait se substituer à un traitement médical.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now