État nutritionnel et métabolique des enfants autistes par rapport aux enfants neurotypiques. J.ADAMS

Mis à jour : févr. 4

CONTEXTE:

La relation entre les perturbations métaboliques relatives et les troubles du développement est un domaine de recherche émergent. Cette étude compare le statut nutritionnel et métabolique des enfants atteints d'autisme à celle d'enfants neurotypiques et étudie le lien possible entre la gravité de l'autisme et les biomarqueurs.


MÉTHODE:

Les participants étaient des enfants âgés de 5 à 16 ans en Arizona atteints de troubles du spectre autistique (n = 55) comparés à des témoins neurotypiques autres que des frères et sœurs (n = 44) d'âge, de sexe et de répartition géographique similaires. Aucun des deux groupes n'avait pris de suppléments de vitamines / minéraux au cours des deux mois précédant le prélèvement de l'échantillon. La gravité de l'autisme a été évaluée à l'aide de l'inventaire du comportement du trouble de développement envahissant (PDD-BI), de la liste de contrôle pour l'évaluation du traitement de l'autisme (ATEC) et de l'échelle de gravité de l'autisme (SAS). Les mesures de l'étude comprenaient: vitamines, biomarqueurs du statut vitaminique, minéraux, acides aminés plasmatiques, glutathion plasmatique et biomarqueurs du stress oxydatif, de la méthylation, de la sulfatation et de la production d'énergie.


RÉSULTATS:

Les biomarqueurs d'enfants autistes comparés à ceux des témoins utilisant un test t ou Wilcoxon ont mis en évidence les différences statistiquement significatives suivantes (p <0,001): faibles niveaux de biotine, de glutathion plasmatique, de RBC SAM, d'uridine plasmatique, d'ATP plasmatique, de NADH RBC, RBC NADPH, sulfate plasmatique (libre et total) et tryptophane plasmatique; également des niveaux élevés de marqueurs du stress oxydatif et de glutamate plasmatique. Les niveaux de biomarqueurs pour les contrôles neurotypiques étaient en bon accord avec les plages de référence publiées consultées. Dans le groupe autisme, les niveaux moyens de vitamines, de minéraux et de la plupart des acides aminés couramment mesurés en soins cliniques se situaient dans les intervalles de référence publiés. vitamines (R2 ajusté de 0,25-0,57), minéraux (adj. R2 de 0,22-0,38) et acides aminés plasmatiques (adj. R2 de 0,22-0,39).


CONCLUSION:

Les statuts nutritionnels et métaboliques du groupe autisme présentaient de nombreuses différences statistiquement significatives, notamment des biomarqueurs indiquant une insuffisance en vitamines, une augmentation du stress oxydatif, une capacité réduite de transport de l'énergie, une sulfatation et une détoxification. Plusieurs des groupes de biomarqueurs étaient significativement associés à des variations de la sévérité de l'autisme. Ces différences nutritionnelles et métaboliques sont généralement en accord avec d'autres résultats publiés et sont susceptibles de faire l'objet d'une supplémentation nutritionnelle. La recherche sur le traitement et son lien avec les comorbidités et étiologie de l'autisme est justifiée


Auteurs

Adams JB1, Audhya T, McDonough-Means S, Rubin RA, Quig D, Geis E., Gehn E., Loresto M, Mitchell J, Atwood S, Barnhouse S, Lee W.


https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21651783

Posts récents

Voir tout

ARRIVEE DE SYLVIE RABOT AU COMITE SCIENTIFIQUE

Bonjour à tous, nous vous présentons Sylvie Rabot, Chercheur en Microbiologie Intestinale à l'Institut Micalis (Université Paris -Saclay, INRAE), Jouy-en-Josas ( Yvelines ) Elle rejoint Nicolas Glaich

Témoignage Corinne Baculard chez SOLHAND

Bonjour voici mon témoignage personnel sur le site de Solhand parlant du handicap et les maladies rencontrées/associées. L'autisme n'est évidemment pas une maladie, mais une personne autiste comme les

INTERVENTIONS IMPORTANTES DE JOEL DORE AUTISME

Deux vidéos parlant du microbiote intestinal et de son lien avec notre cerveau, n'oublions pas que la recherche avance sur le lien ventre-cerveau par le nerf vague. La recherche avance et l'alimentati

© 2019 by Approche globale de l'autisme

Ce site a pour vocation de diffuser des informations et ne saurait se substituer à un traitement médical.