top of page

ETUDE RECHERCHE AUTISME PROBIOTIQUES

Il y a des centaines voir des milliers d'études concernant l'autisme et le microbiote, il est impossible de tout vous poster, voilà une de mon stock, lien donné par Nicolas Glaichenhaus CNRS de notre comité scientifique


La prévalence des troubles du spectre autistique (TSA) augmente, mais son étiologie reste insaisissable et aucun traitement efficace n’est donc disponible. Des recherches antérieures menées sur des modèles animaux suggèrent que l’axe microbiote-intestin-cerveau pourrait contribuer à la pathologie des TSA et que des recherches supplémentaires sur l’homme sont nécessaires. Cette étude a été divisée en deux étapes. Au stade de la découverte, nous avons comparé les différences entre les profils du microbiote intestinal (en utilisant le séquençage de l'ARNr 16S), les SCFA fécaux (en utilisant GC-MS) et les neurotransmetteurs plasmatiques (en utilisant UHPLC-MS/MS) de 26 enfants atteints de TSA et 24 enfants normaux. Les 26 enfants atteints de TSA ont participé à la phase d'intervention et nous avons mesuré les profils du microbiote intestinal, les SCFA et les neurotransmetteurs avant et après une supplémentation en probiotiques + FOS (n = 16) ou en placebo (n = 10). Nous avons constaté que le microbiote intestinal était dans un état de dysbiose et que des taux significativement plus faibles de Bifidobacteriales et de Bifidobacterium longum étaient observés au stade de la découverte chez les enfants atteints de TSA. Une augmentation des bactéries bénéfiques (Bifidobacteriales et B. longum) et une suppression des bactéries pathogènes suspectées (Clostridium) sont apparues après l'intervention probiotiques + FOS, avec une réduction significative de la gravité de l'autisme et des symptômes gastro-intestinaux. Par rapport aux enfants du groupe témoin, des taux significativement plus faibles d’acide acétique, d’acide propionique et d’acide butyrique ont été observés, et un état hypersérotoninergique (augmentation de la sérotonine) et un trouble du métabolisme de la dopamine (diminution de l’acide homovanillique) ont été observés chez les enfants atteints de TSA. Il est intéressant de noter que les SCFA ci-dessus chez les enfants autistes ont été significativement élevés après une intervention probiotiques + FOS et se sont rapprochés de ceux du groupe témoin. De plus, nos données ont démontré qu'une diminution de la sérotonine et une augmentation de l'acide homovanillique sont apparues après une intervention probiotiques + FOS. Cependant, les changements mentionnés ci-dessus ne sont pas apparus dans le groupe placebo pour les enfants atteints de TSA. L'intervention probiotiques + FOS peut moduler le microbiote intestinal, les SCFA et la sérotonine en association avec une amélioration des symptômes des TSA, notamment un état hyper-sérotoninergique et un trouble du métabolisme de la dopamine.




étude donnée par Nicolas glaichenhaus nov 23
.pdf
Télécharger PDF • 5.09MB


Posts récents

Voir tout

EPILEPSIE AUTISME MICROBIOTE

Voici des liens en vrac sur l'épilepsie, le microbiote, l'alimentation et autres sujets associés, aux familles et aux médecins de s'informer, nous ne faisons que partager des liens. INTESTIN CERVEAU É

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page